De la Bioxoïde

12345678987654321 est le produit de 111111111 * 111111111

Archive for mars 2011

Pourquoi les théories du complot intéressent autant?

with 5 comments

Les conspirationnistes mélangent volontiers, la franc-maçonnerie, le satanisme, l’occultisme…  la CIA, les juifs, les sociétés secrètes… le Nouvel Ordre Mondial, les médias, l’espionnage généralisé… les attentats du 11 septembre, l’assassinat de JFK, l’attentat du Pentagone… les stérilisations forcées, l’eugénisme, la disparition des libertés… puce électronique, carte biométrique, marque de la bête… Manipulation du climat, OGM, gaz à effet de serre… Grippe aviaire, H1N1, vaccination généralisé… Télévision, drogue, jeux… existence divine, créationnistes, théorie de l’évolution…

Les sujets ne manquent pas pour donner du sens à ce qui n’a été ni voulu, ni prévu en apportant des réponses simples, en mettant en avant notre capacité à douter afin de prouver que les puissants mentent et manipulent.

Les conspirationnistes séduisent des jeunes qui ne se rendent pas vraiment compte qu’ils baignent dans cette culture paranoïaque, au travers des jeux vidéos, des films, des séries télévisées, de l’usage qu’ils font d’internet.

Les jésuites, les francs-maçons et les juifs constituent les trois cibles favorites. Jusqu’en 1950, la majorité des théoriciens viennent de l’extrême droite. Mais la mondialisation et la dureté croissante du capitalisme poussent l’extrême gauche à formuler à son tour des théories du complot. De nouvelles cibles apparaissent au XXe siècle dans les thèses : les élites économiques et politiques.

Aldous Huxley « lemeilleur des mondes » et Georges Orwell, « la ferme des animaux » et « 1984 » ont inventé un genre littéraire de science-fiction qualifié de dystopie comme étant une anticipation sociale décrivant un avenir sombre. Toutes les générations, depuis lors, se nourrissent dans ces ouvrages très visionnaires qui ont influencé quasiment tous les mouvements culturels contestataires depuis les années 50 à tel point que cela a fait naître un mouvement philosophique nouveau que l’on appelle le transhumanisme.

Le transhumanisme est une nouvelle pensée mais aussi un nouveau défi pour l’humanité. C’est à nous tous de débattre sur les dangers comme sur les avantages que présentent de telles évolutions et les sujets de débats ne manquent pas bioéthique, l’infoéthique, la nanoéthique, la neuroéthique, la roboéthique, et la technoéthique… La peur ne servira personne.

Publicités

Written by Voda

28 mars 2011 at 20 h 26 min

Cannabis: lutte ou prohibition?

leave a comment »

La consommation d’alcool en France 9,7 millions réguliers pour les alcooliers, celle de médicaments psychotropes en France 3,8 millions réguliers pour les laboratoires pharmaceutiques, celle de cannabis en France 1,2 millions réguliers pour le marché noir.

Selon l’INHESJ, les crimes et délits constatés par les services de police et les unités de gendarmerie en 2009: 372 264 infractions ont été révélées par l’action des services. Près de la moitié sont relatives à la législation sur les stupéfiants soit 174 870 faits en 2009.

Le plan de lutte antidrogue implique l’activité de la sécurité publique en matière de lutte contre les stupéfiants implique les Préfectures de Police, l’action de la Gendarmerie nationale, les Douanes, le système judiciaire, l’Administration Pénitentiaire, les Groupes d’Interventions Régionaux, l’Office Central pour la Répression du trafic Illicite des Stupéfiants… Le coût est difficilement chiffrable mais c’est loin d’être gratuit.

Selon l’OCRTIS pour les années 1999-2008: Le nombre des interpellations liées au cannabis a quant à lui progressé de plus de 100 % au cours des dix dernières années (152 845 en 2008, contre 76 000 en 1999).

Plus que doublé ces dix dernières années, le résultat de la lutte contre le trafic et la consommation de cannabis est calamiteux, lutte qui est en réalité une prohibition comme cela se faisait sur l’alcool aux Etats-unis pendant l’entre deux guerres et qui faisait prospérer le crime organisé. Ce précédent devrait nous permettre de tirer quelques leçons!

La libéralisation du cannabis, sa distribution, son contrôle sanitaire par la prévention… générerait de nouvelles ressources fiscales additionnées à des économies substantielles réalisées sur les coûts engendrés par les répressions policière, judiciaire et carcérale, si cela avait lieu.

Evidemment, il y aurait des conséquences en mettant un terme à l’économie souterraine par la légalisation.

Les pouvoirs publics pourraient, grâce aux économies et aux nouvelles ressources fiscales, mettre en place une véritable politique de la ville et déployer les forces de sécurités sur les criminels, trafic d’héroïne, de cocaïne, traite des femmes et prostitutions, trafic d’armes…

En ce moment, une révolution sur l’usage du cannabis aux Etats-Unis, en Suisse… pour un usage médical est en marche. Il est temps de stopper l’hypocrisie et la diabolisation sur le cannabis en France.

Combien d’années faudra-t-il attendre avant que cela monte dans les cerveaux de nos politiques?

Ils pourront peut-être lire le dernier essai « Drogues : pourquoi la légalisation est inévitable » paru aux éditions Denoël 2011 de Michel Henry, journaliste à  »Libération » depuis 1985, qui affirment que la lutte contre la drogue est peine perdue, les drogues sont aujourd’hui moins chères et plus faciles à trouver. La prohibition n’a qu’un bénéficiaire incontestable : le trafiquant, dont elle est l’alliée objective.  Ce livre apporte une réponse très documentée, lucide, sans polémique ni provocation.

Lien vers d’autres textes

Written by Voda

25 mars 2011 at 11 h 30 min

Publié dans Société

Tagged with , ,

Qui est Simon Simonini?

with one comment

L’auteur du célèbrissime « Le Nom de la rose » 16 millions d’exemplaires. Professeur émérite depuis 2008 et titulaire de la chaire de sémiotique et directeur de l’École supérieure des sciences humaines à l’Université de Bologne. Umberto Eco dont la sortie de son dernier roman, « Le Cimetière de Prague » traduit de l’italien par Jean-Noël Schifano chez Grasset, sorti le 23 mars 2011 en librairie en France est accusé d’antisémitisme involontaire

Rien qu’en Italie, « Le Cimetière de Prague » a déjà dépassé 650 000 exemplaires en deux mois et a suscité une polémique car Umberto ECO joue à un jeu dangereux sciemment en jonglant avec les clichés antisémites. Ce savant pragmatique a répondu à tous ces détracteurs sur l’ambiguïté portant sur le caractère de son personnage principale Simon Simonini qui est un raciste odieux et un jouisseur presque sympathique.

«Le message sonne ambigu, » dit Riccardo Di Segni, rabbin de Rome. L’historien Lucetta Scaraffia en l’Osservatore Romano, journal du vatican dit qu’il n’est pas possible de dénoncer l’antisémitisme dans la peau d’un antisémite et dit « La reconstruction du mal sans condamnation, sans héros positifs, acquiert une apparence de voyeurisme amoral ». Ensuite l’historien juif Anna Foa explique: « Si les hérétiques pouvaient profiter avec les sorcières du nom de la rose, nous pouvons le faire avec l’innocence de même avec la classe de constructions qui a alimenté les folies d’Hitler? »..

Toute cette controverse à conduit Umberto Eco à répondre « Je m’intéresse à raconter comment grâce à l’accumulation de ces stéréotypes ont été construits les protocoles des sages de Sion», a déclaré. « Mon intention était de donner au lecteur un coup de poing dans l’estomac, » conclut-il.

Simon Simonini élevé dès l’enfance au mépris des Juifs et des femmes, formé à la servilité envers le pouvoir et aveuglé par son amertume personnelle dont il est conscient qu’il ne peut rien faire contre son éducation. Fausaire, espion assassin… Simon Simonini livre ses confessions dans un journal. Un personnage plein de haine qui déteste les jésuites, les juifs et les francs-maçons tout ce qui selon lui veulent dominer le monde et Umberto Eco en fait l’auteur du faux « Protocoles des sages de Sion ».

La paranoïa nauséabonde du complot est omniprésente sur internet et la folie n’écoute que ce qu’elle veut entendre. Il est souhaitable que cette polémique s’invite dans les médias afin de traiter à la racine le problème de toute cette propagande à l’image des « Protocoles des sages de Sion » qui publié à grande échelle pour faire croire au « complot juif » fut notamment repris par Adolf Hitler comme pièce maîtresse de la propagande antisémite du Troisième Reich.

Combien de futur Simon Simoni dans notre jeunesse? Les « enfants d’internet » tout comme les « enfants de la télé » émettent tellement de difficultés à distinguer le virtuel du réel, le faux du vrai, l’histoire des révisionnistes… que l’on peut se demander si la menace totalitaire du Nouvel Ordre Mondial ne serait pas moins dangereuse que l’inconscient collectif alimenté par les théories du complot.

Lien vers d’autres textes

Written by Voda

24 mars 2011 at 9 h 12 min

Le fond de com de Alain Soral

with one comment

Dans le contexte de crise financière internationale et de ses conséquences économiques, sociales et maintenant politiques, le monde observe au grand jour la collusion entre intérêts privés bancaires et dettes publics d’État, au travers de plans de sauvetages du système financier qui sont en définitifs à la charge des contribuables.

Comment ne pas s’indigner devant cet arnaque financière? Si tant est que l’on s’intéresse au rôle de l’État, la création de la monnaie, l’argent dette, les intérêts de la dette publique… qui mérite une véritable réflexion.

Mais les réponses sont d’un autre ordre et l’on assiste à la prolifération de dénonciation radicale du Nouvel Ordre Mondial, des francs-maçons, des sionistes, du complot de l’empire sur fond de 11 septembre…

C’est inquiétant! La dépression économique actuelle fait écho à celle issue du Krach de 1929 et les théories conspirationnistes rappellent le slogan lancé par Édouard Daladier en 1934:

« Deux cents familles sont maîtresses de l’économie française et, en fait, de la politique française. Ce sont des forces qu’un État démocratique ne devrait pas tolérer, que Richelieu n’eût pas tolérées dans le royaume de France. L’influence des deux cents familles pèse sur le système fiscal, sur les transports, sur le crédit. Les deux cents familles placent au pouvoir leurs délégués. Elles interviennent sur l’opinion publique, car elles contrôlent la presse. »

Cette déclaration a nourri tous les milieux politiques des années 30 de l’extrême droite largement antisémite, des anti-fascistes tels les anarchistes, le Front populaire, et même Trotskystes.

Aujourd’hui, la scène politique française agonisante permet l’émergence de nouveaux partis libertaire, anti-capitaliste, alter-mondialiste, anti-sioniste, identitaire… dont le point commun à l’ensemble est catalysé par les conspirationnistes qui se plaisent dans un principe de théorie du complot dans la parfaite ligne des partis ou groupes antisémites, voire certains régimes communistes et fascistes du XXème siècle qui appuyaient leurs idées sur le fameux livre «Protocoles des sages de Sion » de Mathieu Golovinski.

Donc, le monde seraient orchestrés organisations secrètes internationales, agissant dans l’ombre tel celui des « Illuminati » qui conspire depuis des siècles tout comme le Council on Foreign Relations, la Commission trilatérale, le groupe Bilderberg, le Club de Rome, la Fondation Ditchley ou bien des groupes fermés comme la francs-maçons, Skull and Bones, Ordo Templi Orientis,… Toutes ces sociétés secrètes prouvent l’ampleur de la manipulation mondiale.

Finalement, depuis le slogan des  »Deux cents familles » de Daladier, rien de nouveau sous le soleil à part la montée internetique de Alain Soral dû à la sortie de son livre « Comprendre l’empire » qui recycle les pires thèmes de l’extrême droite. L’objectif révolutionnaire de Alain Soral ne fait aucun doute. Mais quelles seront les conséquences de sa pensée, une fois qu’il aura mobilisé des fanatiques sur un fond de commerce anti-sémite, anti-sioniste, anti-impérialiste et anti-mondialiste?

Que pensez des relations douteuses de Alain Soral et du Hamas? Vu la Charte du Hamas qui prétend que Israël dans article 32 « Leur plan se trouve dans les Protocoles des Sages de Sion et leur conduite présente est une bonne preuve de ce qu’ils avancent. ». On retrouve encore une fois la théorie du complot juif? Et comme on dit qui se ressemble s’assemble! Outre le fait que Alain Soral apporte un certain nombre de questions sur le rôle du système financier et sa nécessaire moralisation. Alain Soral a conscience de l’agitation et des troubles que son livre peut générer sur l’ordre public et social. Attention danger!

Honte, à tous ceux qui sous prétexte d’aider à l’identification des forces occultes à l’origine du complot chimérique; de confirmer l’injustice du complexe militaro-industriels et bancaires; de lutter contre ces forces en révélant les pseudos-secrets qui les rendent puissantes. Il n’y aura pas de monde enchanté en suivant ces prédicateurs paranoïaques.

Le monde politique internationale à la responsabilité de faire vivre 7 milliards d’êtres humains, comment ne pas comprendre l’utilité de grands pôles politico-économiques comme l’Union européenne, l’Union des nations sud-américaines, l’Union nord-américaine, la Communauté économique eurasiatique, etc. sont d’ores et déjà des acteurs incontournables.

La conspiration judéomaçonnique est une vue de l’esprit, elle n’existe pas en Chine, en Russie… notre civilisation dite occidentale est judéo-chrétienne et gréco-romaine, aucunes raisons d’en avoir peur!

Pour en savoir un peu plus, un article intéressant, « Dissection d’une pensée sous-fasciste : le cas Alain Soral » http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/dissection-d-une-pensee-sous-57760

Written by Voda

23 mars 2011 at 13 h 35 min

Publié dans Culture

Tagged with , ,